N’engagez pas le mauvais conférencier

Vous planifiez votre prochaine aga, votre congrès annuel, n’engagez pas le mauvais conférencier qui pourrait gâcher votre journée.

Ce que les gens veulent le plus au monde c’est d’être vu, entendu et reconnu. Nous sommes tellement intéressés par notre histoire personnelle qu’il est facile de croire qu’il y a une grande leçon à partager. L’idée de devenir le héros, le leader, d’être enfin « important » habite souvent celui qui rêve d’être conférencier. Il en pleut des cordes actuellement dans le marché. Être conférencier est un métier qui s’apprend, qui se pratique et qui exige d’aller au-delà de soi.

Si vous souhaitez une personne dont la vie inspirera vos troupes, vous souhaitez un témoignage, pas une conférence et c’est très bien. Vous désirez un divertissement. Mais si vous voulez que vos employés, vos cadres évoluent sur une question précise, vous devez vous orienter autrement. La définition de conférence se lit ainsi : discours en public sur une question d’importance. Voilà la différence entre un vrai conférencier et une personnalité. Il faut qu’il y ait du contenu d’apprentissage.

Vous ferez bien d’orienter votre choix vers quelqu’un qui a étudié, réfléchi et qui possède des compétences précises sur le problème que vous souhaitez régler, sur un comportement ou compétence que vous aimeriez améliorer. Un expert, qui vous écoutera, analysera votre réalité et répondra à votre demande en apportant des outils qui faciliteront le travail de vos employés. Votre conférencier est votre complice, votre expert, votre partenaire du moment. Bien sûr qu’il peut (et c’est souhaité) à l’occasion se servir de son expérience personnelle pour venir appuyer ou expliquer ses énoncés. S’il ajoute de l’humour, du dynamisme, s’il se synchronise avec votre groupe, vous aurez non seulement rehaussé votre journée, mais vous aurez semé un sentiment de gratitude parmi les participants.

Beaucoup trop de personnes s’improvisent conférenciers pour les mauvaises raisons. Afin de vous garantir le bon choix, choisissez un expert dans la problématique visée. Normalement, cet expert ne présentera pas sur son site plusieurs sujets de conférence. Il ne vous assurera pas non plus qu’il peut vous faire une conférence sur le sujet que vous voulez. Ces conférenciers all dressed ne feront que tourner autour du pot. Si vous souffrez d’un mal de dents, vous ne courez pas chez un médecin généraliste. Vous vous précipitez chez le dentiste. Méfiez-vous aussi de ceux qui prétendent adapter leur conférence à votre réalité. S’il ne vous offre pas un rendez-vous préparatoire afin de discuter avec vous de votre problématique, il ne fera que répéter le nom de votre compagnie trois fois pour vous faire croire qu’il a modifié sa conférence pour vous.

Pour choisir le bon conférencier, vous devez cibler vos besoins et posez des questions.

Souhaitez-vous un divertissement motivant ou du contenu d’apprentissage. Votre conférencier parlera de sa vie ou d’un sujet précis. Demandez-le-lui.

Quel sujet s’il était compris améliorerait l’atmosphère dans votre groupe cible. Déterminez l’objectif à atteindre et rappelez-vous cette phrase superbe de Coluche : À tout objectif flou correspond une connerie précise !

Qu’est-ce qui empêche votre entreprise d’accéder à un niveau supérieur.

De quel type de motivation avez-vous besoin?

Voulez-vous faire grandir vos participants ou vous voulez leur offrir un cadeau… ou les deux?

La plus grande leçon que j’ai apprise lorsque j’ai entamé ma carrière de conférencière est celle-ci : « It’s not about you, it’s about them ». Et 10 ans plus tard, je continue à croire que lorsqu’on donne une conférence, le message est beaucoup plus important que le messager !

Brigitte Morel

Expert en stratégies de changement

 

Leave a comment